Comment organiser un voyage sur le Transsibérien en Russie ?

Vous rêvez de découvrir les paysages incontournables de la Russie, de la Mongolie et de la Chine à bord du légendaire train russe ? Alors, il est grand temps de monter à bord du mythique Transsibérien ! Cet article vous guide dans l’organisation de ce voyage exceptionnel, du choix de vos billets à la préparation de votre itinéraire, en passant par des conseils pour rendre votre trajet confortable et mémorable.

1. Comprendre le Transsibérien et ses différentes classes

Le Transsibérien n’est pas juste un train, c’est une expérience de voyage unique qui traverse trois pays : la Russie, la Mongolie et la Chine. Il relie Moscou à Pékin en passant par Oulan-Bator, la capitale mongole ou se dirige vers Vladivostok, une ville portuaire russe située à l’extrémité est du pays.

Il existe trois classes à bord du Transsibérien. La première classe, aussi appelée "SV", offre des cabines privées avec deux lits. En deuxième classe, "Kupe", vous partagez une cabine avec trois autres voyageurs. Enfin, en troisième classe, "Platskart", les couchettes sont disposées dans un grand wagon ouvert. Le prix varie évidemment en fonction de la classe choisie, la première étant la plus coûteuse.

2. Acheter les billets et préparer l’itinéraire

La préparation du voyage sur le Transsibérien nécessite une certaine anticipation. Les billets peuvent être achetés directement sur le site officiel des chemins de fer russes, RZD, ou via des agences de voyage spécialisées. Ils sont généralement disponibles 90 jours avant le départ. Pour un trajet complet Moscou-Pékin, comptez une dizaine de jours de voyage. Notez que les billets ne sont pas modifiables une fois réservés.

Quant à l’itinéraire, il peut être personnalisé à votre guise. Si vous optez pour le trajet Moscou-Pékin, ne manquez pas les arrêts incontournables tels que Irkoutsk, porte d’entrée du lac Baïkal, Oulan-Bator en Mongolie, et bien sûr Pékin, la vibrante capitale chinoise.

3. Vivre l’expérience à bord du Transsibérien

Voyager à bord du Transsibérien est une immersion dans la culture et le mode de vie russes. Chaque wagon dispose d’une "provodnitsa", femme responsable de l’ordre et de la propreté, qui veille au grain. Les repas peuvent être pris dans le wagon-restaurant, véritable lieu de socialisation, ou achetés aux vendeuses ambulantes lors des arrêts en gare.

Il est conseillé d’emporter de quoi se distraire durant le voyage : livres, musique, jeux de cartes… N’oubliez pas non plus de quoi vous couvrir, car la climatisation est souvent très forte à bord.

4. Se préparer pour le voyage

La préparation est la clé d’un voyage réussi sur le Transsibérien. Pour le visa russe, il vous faudra une lettre d’invitation que vous pouvez obtenir via votre hôtel ou une agence de voyage. La Mongolie et la Chine demandent également un visa pour les ressortissants français.

En termes de bagages, privilégiez la légèreté et l’essentiel. N’oubliez pas de prendre de la monnaie locale pour les achats à bord du train et lors des arrêts en gares.

5. S’adapter au décalage horaire

Voyager sur le Transsibérien, c’est traverser huit fuseaux horaires de Moscou à Vladivostok ! Il est donc nécessaire de bien gérer le décalage horaire pour profiter pleinement de l’expérience. Sachez que les horaires des trains en Russie sont toujours indiqués à l’heure de Moscou, même à Vladivostok. Il est donc important de bien synchroniser vos montres.

Enfin, n’oubliez pas que le voyage en Transsibérien est une aventure, une plongée dans l’inconnu. Laissez-vous porter par le rythme du train, admirez les paysages qui défilent, rencontrez les locaux, dégustez la cuisine à bord… Faites de ce voyage une expérience mémorable.

6. Découvrir des villes incontournables

L’une des plus belles choses lors d’un voyage sur le Transsibérien, c’est la possibilité de découvrir une multitude de villes et de paysages diversifiés. Chaque arrêt propose une expérience unique. Ainsi, en plus de Moscou et Pékin, d’autres villes valent le détour.

Irkoutsk, par exemple, est une ville à l’architecture remarquable qui a su conserver son charme et son caractère d’antan. Située près du lac Baïkal, la plus grande réserve d’eau douce au monde, c’est un endroit idéal pour un séjour prolongé.

Oulan-Oude, capitale de la Bouriatie en Russie, est aussi une halte intéressante. Riche en culture bouddhiste, vous pourrez visiter l’impressionnant monastère d’Ivolga.

Oulan Bator, la capitale de la Mongolie, est une autre étape incontournable. Son charme réside dans son mélange de modernité et de tradition. C’est aussi le point de départ pour explorer la vie nomade des Mongols et la beauté des paysages de la steppe.

Vladivostok, dernier arrêt du voyage Transsibérien si vous optez pour le trajet Moscou Vladivostok, est une ville portuaire qui offre une vue époustouflante sur la mer du Japon. Son centre-ville, avec ses nombreux cafés, restaurants et boutiques, est idéal pour une pause détente avant de reprendre le train.

7. Prévoir les arrêts et les visites

Votre voyage en train n’est pas seulement une traversée dans le confort de votre wagon. Il vous permet aussi de faire de nombreuses escales et visites pour découvrir la richesse du patrimoine russe, mongol et chinois. Pensez donc à vous organiser pour profiter au maximum de ces pauses.

Chaque arrêt est une occasion de découvrir une nouvelle facette de ces pays. Par exemple, un détour par le Lac Baikal, le plus profond et le plus pur du monde, est un incontournable. Un arrêt à Irkoutsk ou Oulan Oude vous donnera l’opportunité de visiter des musées et de vous imprégner de l’histoire locale.

Si vous voyagez en été, pensez également à faire une pause à Oulan Bator pour assister au Naadam, le plus grand festival de Mongolie, où vous pourrez assister à des courses de chevaux, des combats de lutte et des compétitions de tir à l’arc.

N’oubliez pas que le but de ce voyage n’est pas seulement d’arriver à destination, mais de profiter du chemin.

Conclusion

Le voyage sur le Transsibérien est une expérience unique qui vous laissera des souvenirs inoubliables. Que vous optiez pour le trajet Moscou Pékin ou Moscou Vladivostok, préparez-vous à vivre une aventure hors du commun.

Il n’est pas simplement question de monter à bord d’un train, mais de s’immerger dans une culture riche, de découvrir des paysages à couper le souffle et de rencontrer des gens extraordinaires. Que vous soyez en première, deuxième ou troisième classe, le voyage promet d’être riche en émotions et en découvertes.

Alors, n’hésitez plus. Préparez vos billets de train, faites vos bagages et embarquez pour le voyage de votre vie à bord du Transsibérien. Profitez de chaque seconde, de chaque kilomètre parcouru, car chaque instant est une nouvelle aventure. Bon voyage !

Vous pourriez aussi aimer...

Copyright 2024